2014 en révision

Publié: 5 janvier 2015 dans Blog

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog.

En voici un extrait :

Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2 700 personnes. Ce blog a été vu 15 000 fois en 2014. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 6 spectacles pour accueillir tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

2013 en révision

Publié: 2 janvier 2014 dans Blog

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2013 de ce blog.

En voici un extrait :

Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2.700 personnes. Ce blog a été vu 8  300 fois en 2013. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 3 spectacles pour accueillir tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Alors, les amis vous pensez qu’il est impossible de faire de l’urbex en Ile de France et à Paris en particulier ?

Pour rappel, l’urbex (contraction de l’anglais : urban exploration) est un courant photographique qui consiste visiter des lieux construits par l’homme et qui sont généralement détruits, abandonnés, désaffectés et pour la plupart du temps difficiles d’accès.

Il faut dire que ce n’est pas facile de trouver de tels lieux à Paris. Dès qu’un immeuble est à l’abandon, il est aussitôt muré et surveillé par des vigils en attendant sa destruction. Par peur des squatteurs sans doute.

Et bien, c’est possible pourtant et je vais vous indiqué comment. Il s’agit de l’ancienne petite ceinture de Paris. C’est quoi la petite ceinture vous allez me dire ?

Petit rappel historique. Il s’agit de l’ancienne ligne de chemin de fer qui faisait le tour de Paris. Elle fait environ 32 kilomètres de longueur et se situe à l’intérieur des boulevards maréchaux. Elle a été mise en service en 1852 et fut délaissée peu à peu par les parisiens en raison de la concurrence du métro. Elle fut fermée au trafic de voyageurs en 1934. Le trafic des marchandises à quant à lui disparu dans les années 1990. Depuis, elle est désaffectée. Vous me suivez ?

La plupart des accès ont disparus ou sont inaccessibles. Néanmoins, on peut y accéder facilement à certains endroits. Sans balancer l’adresse exacte ici, l’exploration que j’y ai faite était au départ d’un des plus grands parcs de Paris dans le 19ème arrondissement. Aller, c’est facile ;

Dès que l’on arrive sur les voies, on est plongé dans un autre monde. Dans un lieu que l’on sent chargé d’histoire. L’on imagine les milliers de voyageurs qui ont pu transiter par ces voies au fil du temps.


Urbex à Paris by Sylvain Courant on 500px.com


Urbex à Paris
by
Sylvain Courant

Totalement désaffectée depuis des années, certains ont même élu domicile ici pour un temps.


Urbex Ile de France by Sylvain Courant on 500px.com


Urbex Ile de France
by
Sylvain Courant

Puis, l’on avance …


Urbex à Paris by Sylvain Courant on 500px.com


Urbex à Paris
by
Sylvain Courant

Et l’on pénètre dans un monde dans la désolation et l’abandon. Les déchets et autres gravas s’amoncèlent. C’est le domaine des rats maintenant …


Urbex Ile de France by Sylvain Courant on 500px.com


Urbex Ile de France
by
Sylvain Courant

Mais, au final, on aime ces ambiances un peu glauques et sombres.


Urbex Petite Ceinture by Sylvain Courant on 500px.com


Urbex Petite Ceinture
by
Sylvain Courant

Voilà, un petit aperçu de cette sortie. Si vous avez envie de faire un peu d’urbex dans Paris, je vous conseille vraiment la visite. Normalement, il est interdit d’accéder aux voies. Mais on y croise du monde, des jeunes qui se baladent, des graffeurs …

Si vous aimez l’urbex, je vous conseille aussi mon article sur d’autres lieux abandonnés aux alentours de Paris.

Vous êtes à la recherche d’une sortie originale sur Paris ? Une sortie qui sort des sentiers battus. Une sortie qui colle les frissons. Je vous propose une plongée dans l’empire de la mort. Je vous propose les catacombes de Paris.

Voici la Mort par Sylvain Courant - ambiance, b&w, cadavre, capitale, catacombes de paris, cimetière, crane, glauque, mort, musée, n&b, Noir et Blanc, os, ossement, paris, sombre, Sylvain Courant, triste

Tout d’abord, petit rappel historique. Les catacombes de Paris ont été inaugurées en 1810. Il s’agit en fait de l’ossuaire municipal. Elles sont à la base les anciennes carrières souterraines du 14ème arrondissement. Ce n’est qu’au 18ème siècle qu’elles sont transformées en ossuaire avec le transfert de pas moins de 6 millions de parisiens, morts de diverses maladies telles que la peste ou le choléra !! Autant dire, que si vous souhaitez voire des cranes, des tibias et des ossement vous allez être servis. Sinon, passez votre chemin. Elles prennent alors le nom de Catacombes, en référence aux nécropoles de la Rome Antique.

Elles se situent dans le 14ème et pour vous y rendre, descendez à la station de métro Denfert-Rochereau.  La partie que l’on peut visiter fait environ 1,7 km de long et l’on descend à 20 mètres sous terre. Ce n’est qu’une infime partie de l’ossuaire (environ 1/800ème …) mais le reste est inaccessible au public.

Le début de la visite commence par la descente, un peu à l’instar de l’Enfer de Dante. Ensuite, nous voici prévenu. Voici la mort !

L'empire de la mort

Arrête ! C’est ici l’empire de la mort.

Il fait sombre, un peu froid, c’est très humide et ça sent le moisi. C’est très silencieux. L’ambiance est oppressante. On se sent intimidé devant tant de personnes mortes au fil des ans. On imagine leur histoire. On s’interroge. Que leur est il arrivé ? Quelle vie avaient-ils ? Et la « magie » opère en quelque sorte. Et l’on est vraiment transporté dans un autre univers. La mort exerce sur nous une sorte de fascination …

Death Metal par Sylvain Courant - ambiance, b&w, catacombes, crane, morose, mort, musée, n&b, Noir et Blanc, os, paris, sombre, Sylvain Courant, triste, ville

A noter, pour les photographes, le flash est interdit. Pour le trépied, je ne sais pas. Ce n’est pas précisé. Mais, il y a des endroits où il n’y a pas de gardien. Donc, en faisant vite, ça doit être possible. Néanmoins, prévoyez les focales fixes très lumineuses.

Stigmata par Sylvain Courant - a, ambiance, anarchie, anarchy, b&w, capitale, catacombes, cimetière, écritures, etrange, glauque, morose, mort, mur, musée, mystère, n&b, Noir et Blanc, paris, sombre, visite

Les photos présentes dans ce billet sont disponibles en tirage fine art sur Darqroom.

Buy image

Si vous êtes à la recherche d’une autre sortie originale je vous propose mon article sur les tours de Notre Dame de Paris.

Présentation

Le port de Gwin-Zégal (vin de seigle en breton) se situe sur la commune de Plouha dans les côtes d’Armor en Bretagne. Il se situe au pied des falaises les plus hautes de Bretagne. Comme une trace du passé, c’est un des derniers mouillages à pieux de bois en France. Il est constitué de deux sillons de pierre. Le premier, 40 mètres de long,  protège la crique des vents d’ouest. Le deuxième est beaucoup plus court et peu élevé. Entre les deux, on trouve 5 rangées de pieux.

Port de Gwin Zegal par Sylvain Courant - Armor, b&w, bateaux, bretagne, cote, france, gwin, longue, marin, n&b, Noir et Blanc, Paysage, pieux, plouha, port, pose, segal, Sylvain Courant, zegal

Historique

Il a été introduit par les moines irlandais lors de leur migration. Le port de Gwin-Zégal  a été aménagé en 1854 par la commune de Plouha grâce aux marins pécheurs. Son nom proviendrait de deux mots bretons : gwinizh : le froment et segal :  le seigle. Deux céréales cultivées alors sur les terrains bordant la falaise.

Gwin Zegal par Sylvain Courant - Armor, b&w, bretagne, cote, gwin, longue, n&b, Noir et Blanc, pieux, plouha, port, pose, segal, Sylvain Courant, zegal

Sortie Photos

On y accède par la terre en suivant la route qui part de Plouha. Jolie petite route typique du paysage breton bordée de genêts et d’ajoncs.  On peut également y arriver en suivant le fameux sentier des douaniers, le GR34.

En arrivant sur le site, on a une très belle vue sur les falaises de Plouha, qui sont les plus hautes de Bretagne. Paysage somptueux de roches façonnées par la sauvagerie du vent et de la mer.  On y aperçoit la les plages de Port-Moguer et plus la fameuse plage Bonaparte, souvenir de temps héroïques où 135 aviateurs alliés furent évacués.

Je connaissais le site, et j’avais déjà vu des photos, mais ce qui m’a frappé en arrivant, c’est la hauteur des pieux. En effet, les arbres plantés avec leurs racines font de 8 à 10 mètres de haut. Il y a environ 50 troncs d’arbres enfouis dans le sable, bloqués par des pierres, ce qui permet de faire face aux plus grandes marées. On a vraiment l’impression de se trouver devant une forêt de mâts.

Gwin Zegal par Sylvain Courant - Armor, b&w, bateaux, bretagne, cote, gwin, longue, marin, n&b, Noir et Blanc, Paysage, photo, pieux, plouha, port, pose, Sylvain Courant, zegal

Comme une terre de silence, le site incite au recueillement. On s’y sent protégé de la folie des éléments. C’est d’ailleurs aujourd’hui le refuge des oiseux nicheurs. On se sent surtout impressionné face à la grandeur du lieu ( grandeur historique, et émotionnelle )

Bretagne Côte par Sylvain Courant - Armor, b&w, bateau, blanc, bretagne, cote, gr34, gwin, gwinizh, longue, n&b, noir, Noir et Blanc, Paysage, pieux, plouha, port, pose, segal, Sylvain Courant, zegal

Si vous passez du côté de Plouha, je vous invite vraiment à faire le détour, outre le fait que vous pourrez y faire de belles photos, vous visiterez un site magnifique. En revanche, attention en vous promenant le long des falaises, certains pans s’effondrent. Ne vous approchez pas trop près du bord !!

Lors de ma visite, il ne faisait pas beau temps. Comme souvent en Bretagne, diront les mauvaises langues. Pour faire mes photos, j’ai donc choisi de faire de la pose longue.

Pour ceux qui veulent essayer la pose longue, je vous invite à consulter mon tutoriel sur cette technique qui est facile à utiliser et donne de très belles photos :

https://courantphotos.wordpress.com/2012/11/17/tutoriel-photo-pose-longue/

L’ensemble des photos présentées dans cet article sont disponibles en tirage fine art sur Darqroom.

Buy image

Si vous recherchez une sortie photo sur Paris qui soit originale, offrant un point de vue unique et peu onéreuse, je vous propose la visite des Tours de Notre Dame. La seule difficulté est qu’il faut être en bonne forme parce qu’il faut monter à pied, et qu’il y a 400 marches à gravir !

gargouilles notre dame paris

La visite des tours de Notre Dame permet une vue unique sur les gargouilles.

La première pierre de l’édifice a été posée par l’évêque Maurice de Sully en 1163. La construction dura près de 200 ans et ses dimensions gigantesques sont sans équivalent à l’époque. Ses tours culminent à 69 mètres.

La statuaire est fortement endommagée pendant la révolution française. C’est à partir de 1845 que les architectes Viollet le Duc et Lassus entreprennent la restauration. Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1991, elle est un des monuments les plus visité de France.

La visite débute par la haute salle de la tour Nord, située à hauteur de la tribune de l’orgue. La clef de voute culmine à 14 mètres. C’est une très belle salle, impressionnante, nous voilà tout de suite dans le bain. Il faut attendre un peu avant de monter plus haut puisque la montée se fait par groupe de 20 personnes toutes les 10 minutes environ. Il faut dire que les escaliers sont particulièrement étroits.

La première étape est la galerie des chimères. Elle est située à 46 mètres du sol. Ça fait déjà haut. A ce propos, si vous êtes sujet au vertige, je vous déconseille la visite. C’est relativement impressionnant à 46 mètres, et encore, on n’a pas finit de monter ! La galerie se nomme ainsi du fait des statues et autres gargouilles qui ornent les angles de la balustrade. Elles représentent toutes sortes de créatures allant des oiseaux fantastiques, aux animaux hybrides, ou autres monstres fabuleux perchés sur les tours. Et qui semblent veillé sur Paris, ou bien surveiller. On ne sait pas trop.
Gargoyle's Quest par Sylvain Courant - capitale, cathédrale Notre-Dame de Paris, catholicisme, christianisme, Edifice remarquable, gargouille, hdr, lieu de culte, monument, Panoramique, paris, Sylvain Courant, vue

Une autre chimère représentative des gargouilles de Notre Dame.

Le Gardien par Sylvain Courant - capitale, cathedrale, chimére, coucher, CREATURES, dame, fabuleux, fantastiques, galerie, gardien, gargouille, hdr, hybrides, légende, MONSTRES, Notre, Panoramique, paris, soir, soleil, statue, stryge, tours, viollet le duc, vue

La plus célèbre d’entre elles est la stryge. Littéralement  » oiseau de nuit » en grec, elle est l’esprit nocturne et malfaisant dans les légendes orientales.

Stryge par Sylvain Courant - cathedrale, dame, edifice, église, esprit, Gargouilles, grec, hdr, Légendes, malfaisant, montparnasse, nocturne, Notre, Orientales, paris, religieux, stryge, Sylvain Courant, terme, vue

A noter que si l’on regarde en bas, on a une très belle vue sur la place du parvis.  C’est à partir de là que sont mesurés les distances entre Paris et les autres villes. Encore une fois, il ne faut pas avoir le vertige !

Après quelques photos nous pouvons continuer à monter. L’on passe par le beffroi de la tour sud. C’est la plus grosse cloche de la cathédrale. Le bourdon nommé « Emmanuel » pèse près de 13 tonnes et son battant 500 kilos !

Pour finir, nous arrivons au sommet de la tour Sud. De là, nous avons un beau panorama sur les ponts de Paris, et sur la Seine. Il offre une belle vue sur la Défense et la Grande Arche.

Golden River par Sylvain Courant - couchant, dores, eiffel, hdr, notre dame, Panoramique, paris, reflets, seine, soleil, Sylvain Courant, tour, tours, vue

L’on peut parcourir Paris du regard et avoir aussi un très beau point de vue sur la Tour Eiffel.

Ciel de Braise par Sylvain Courant - capitale, ciel, coucher, Edifice remarquable, embrase, hdr, monument, notre dame, paris, soleil, Sylvain Courant, tour, Tour Eiffel, tours

La visite se termine ici. Comptez environ 50 minutes, le temps de monter et descendre, sans compter le temps que vous passer à faire des photos bien sûr. C’est ouvert tous les jours, de 10h à 18h30 ( 17h30 d’octobre à mars ). C’est trop tard pour faire le lever de soleil. En revanche, il y nocturne samedi et dimanche les mois de juin, juillet et août jusqu’à 23h. Je vous conseille d’en profiter pour faire le coucher de soleil. C’est l’occasion d’avoir une vue magnifique sur Paris avec un point de vue original.

Tour Eiffel Enflammée par Sylvain Courant - contre jour, coucher, enflammee, monument, notre dame, nuages, paris, soleil, Sylvain Courant, Tour Eiffel, Tourisme, ville

Pour les photographes, je ne sais pas si le trépied est interdit. En tous cas, il est pratiquement inutilisable. Il y a très peu d’espace où le poser, de plus, il y a pas mal de monde. C’est très peu pratique.

J’espère vous avoir donné envie de faire la visite. N’hésitez pas, ça vaut le coup d’œil.

Si vous avez aimé certaines des photos présentées, elles sont disponibles en tirage Fine Art sur Darqroom.

Buy image

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2012 de ce blog.

En voici un extrait :

Le nouveau Boeing 787 Dreamliner peut emmener 250 passagers. Ce blog a été vu 1 700 fois en 2012. S’il était un Dreamliner, il faudrait environ 7 voyages pour déplacer autant de monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Vous avez tous en tête ces paysages marins où les nuages semblent avancer et la mer devient comme du coton.

Havres Gris par Sylvain Courant - beach, breizh, bretagne, britanny, france, granit, longexposure, mer, nature, ocean, Plage, pose longue, roches, sea, stones, Sylvain Courant

Pour réaliser de telles images, il faut employer la pose longue. C’est une technique qui sembler difficile à maitriser et à mettre en œuvre, et pourtant il n’en est rien.
Nous allons voir comment procéder. Tout d’abord, de quelle matériel avons besoin ? Pour faire de la pose longue, nous avons besoin :

– un reflex

– un trépied

-un déclencheur souple

– un filtre gris neutre

Je ne vais faire ici de recommandation sur tel ou tel matériel. Simplement, pour le trépied il faut prendre un modèle qui soit suffisamment stable et solide pour supporter le poids du reflex monté d’un objectif. Pour le déclencheur souple, il en existe différents types, fil, sans fil. Peu importe, je dirais. Pour ma part,  j’utilise un modèle avec fil à moins de 10€.

Le choix du filtre est plus délicat par contre. Il en existe différents modèles qui varient en fonction de l’opacité de celui ci. Il convient de regarder le chiffre après les lettres ND. L’acronyme signifie Neutral Density ou densité neutre en français. Il va déterminer le coefficient multiplicateur du temps de pose.  Par exemple, un filtre ND400 multiplie le temps de pose par 400.

Il faut savoir qu’un paysage marin même par temps gris apporte beaucoup de luminosité. Si l’on veut une pose suffisamment longue pour faire un bel effet de filé il faut un filtre très opaque. Pour ma part, j’utilise un filtre de la marque B+W, le ND1000. Il multiplie donc le temps de pose par 1000. Je n’ai pas hésité à prendre le maximum, partant du principe : qui peut le plus, peut le moins.

Petit Port par Sylvain Courant - bateaux, Benodet, bretagne, Coucher de Soleil, Finistere, france, long exposure, nature, port, pose longue, soleil, sunset, Sylvain Courant

Une fois muni de son matériel et le lieu choisi, voici comment je procède. Je règle le boitier à la plus basse sensibilité ISO et sur priorité ouverture. Je choisi un diaphragme assez fermé, f11 ou f13. J’utilise le posemètre du boitier pour relever la vitesse correspondante. Si elle me semble trop rapide je ferme un peu plus le diaph. Pour déterminer la bonne exposition avec le filtre, il suffit de multiplier le temps de pose par le coefficient du filtre. A titre d’exemple, si le boitier nous indique un temps de pose de 1/25è de seconde, nous aurons donc : 1/25*1000 = 40, soit un temps de pose 40 secondes avec le filtre.

Je passe ensuite le boitier en manuel, reporte la même ouverture et mode bulb pour la vitesse. Une fois le filtre vissé sur l’objectif, je passe l’autofocus en mode manuel et le positionne sur l’infini. Et oui, ne comptez pas faire la mise au point avec l’autofocus, c’est tellement sombre avec le filtre que le boitier ne sait pas faire la mise au point. il n’y a plus qu’a déclencher et laisser poser le temps calculé plus haut.

Pont de la Tournelle par Sylvain Courant - b&w, dame, longue, n&b, Noir et Blanc, Notre, paris, pont, pose, seine, Sylvain Courant, tournelle

Une fois la photo faite, je n’hésites pas à contrôler le résultat avec l’histogramme du boiter. J’ai remarqué que ce calcul n’était pas toujours très exact, parfois l’image est trop claire ou trop foncée. Je refais alors une exposition en augmentant ou diminuant le temps de pose en conséquence pour corriger.
Comme vous le voyez la pose longue est vraiment simple et donne de superbes résultats avec des images étonnantes. Si vous n’êtes pas en bord de mer ou à proximité d’un cours d’eau ou d’une cascade ne désespérez pas. On peut faire de la pose longue partout. Choisissez un temps gris et venteux, un beau bâtiment et ça marche aussi.

Chapelle à Etretat par Sylvain Courant - aiguille, b&w, chapelle, cliffs, Etretat, falaises, france, Galets, landscape, n&b, nature, Noir et Blanc, Normandie, Paysage, Plage, pose longue, Sylvain Courant

Alors, n’hésitez plus, faites de la pose longue et éclatez vous !
Si ces images vous ont plus, elles sont disponibles en tirage fine art sur Darqroom.

Buy image

Lorsque je fait de la street photo j’aime surtout les portraits. Je cherche les visages expressifs, ceux qui racontent une histoire. Parmi tous ces visages, ceux des vieilles dames sont souvent intéressants. On sent les années qui ont passées, les peines, les joies qu’elles ont pu ressentir. Je vous présente ici deux portraits de ces femmes qui ont été marquants pour moi en street photo.

Tout d’abord un portrait que j’ai réalisé au jardin du Luxembourg à Paris. C’était à l’occasion d’un bal dans le style 1900. Il y a avait beaucoup de monde. J’en profitai pour faire des photos des gens en costume d’époque. Comme je fais de la street photo, je regarde aussi beaucoup la foule. Et je tombe sur cette vieille dame.

Le poids des ans (photo Scènes de vie) par Sylvain Courant - paris portrait b&w jardin rue Noir et Blanc n&b Sylvain Courant photo scène street vie regard cheveux agée candid luxembourg ans vieillesse dame poids blancs Années

Je la trouve très expressive. Je m’approche d’elle, je fais mon cadrage, j’attends qu’elle me regarde et je déclenche. Une fois la photo faite, je lui souris et lui dit merci. Il faut toujours sourire en street photo, c’est important. J’aime son expression, avec son sourire mêlé de tristesse.

Un autre portrait intéressant pour moi et qui a aussi été l’occasion d’une belle rencontre. Celui d’Yvonne la bouquiniste. En passant le long de la Seine, je remarque ce personnage haut en couleur avec ce look atypique. Cette fois, je décide de lui demander si je peux la prendre en photo.
La Parisienne (photo Scènes de vie, Portraits) par Sylvain Courant - paris portrait femme b&w seine Noir et Blanc n&b Sylvain Courant photo street quai photography prix troisième marathon Fnac Bouquiniste Jury 2012 Yvette 3eme

Elle accepte bien volontiers. Il s’ensuit une séance de portrait improvisée ainsi qu’un vrai échange et une vraie rencontre. J’aime son allure de titi parisienne avec son chapeau et sa cigarette.

J’aime faire des photos dans des lieux abandonnés, les friches industrielles, les vieux bâtiments, les ruines … Tout ce qui constitue ce courant photographique que l’on nomme Urbex pour urban exploration ou exploration urbaine pour les puristes. J’aime ces ambiances du passé, j’aime surtout ces lieux chargés d’histoire où l’on sent qu’il s’est passé quantités de choses. Où le temps semble s’être arrêté, comme suspendu.

Seulement, il n’est pas facile de pratiquer l’urbex en Ile de France. En effet, dès qu’un lieu est à l’abandon il est fermé, et complétement cloisonné pour éviter les squatteurs. C’est dommage pour la photo.

Au cours d’une sortie en Ile de France, j’ai pu néanmoins ramener quelques clichés intéressants.

Ici, du côté de Saint Denis près de Paris, une vieille maison qui j’imagine a dû être bien belle du temps de sa splendeur. L’on devine une famille aisée vivant là, avec des enfants jouant dans le parc. Aujourd’hui, ce n’est plus qu’une ruine et la nature reprend ses droits, la végétation l’envahit.

Haunted House par Sylvain Courant - urban maison Ruine hdr Sylvain Courant saint house urbex renovation abandonné Denis Banlieue Exploration parisienne hantée désolation reconstruction haunted

Toujours du côté de Saint Denis, un vieil immeuble. J’ai cru qu’il était abandonné à première vue, le bar fermé au rez de chaussé, les fenêtres condamnées au premier étage, l’absence de fenêtres aux étages supérieures. Mais lorsque je me suis approché pour faire des photos, je me suis aperçu que c’était en fait un squat. Témoin d’une banlieue parisienne pleine de misère et de désolation.

Squat Toujours (photo Urbain) par Sylvain Courant - urban immeuble Ruine hdr Sylvain Courant batiment saint squat urbex renovation Denis Banlieue squatt Exploration trash parisienne pourrie désolation toujours

Ici, une vue de près où l’on peut voir les paraboles signe de modernité et de vie.

Squat encore ... (photo Urbain) par Sylvain Courant - paris urban immeuble facade Ruine hdr Sylvain Courant delabré saint squat urbex région précarité Denis 93 seine saint denis Exploration parisienne

Voici encore un vieux camion laissé là à l’abandon en bord de Seine. Bien utile en son temps, il sert maintenant de dépotoir, où s’entre-tassent les détritus. Il y a quelque chose de triste dans cette fin.

Au Clou (photo Urbain) par Sylvain Courant - urban hdr Sylvain Courant camion saint vieux urbex déchet abandonné ordure camionnette Denis Exploration trash

Pour finir cette série, voici une photo des anciens magasins généraux de la CCIP à Pantin. Ce bâtiment qui servait autrefois d’entrepôts pour le grain et divers marchandises est un bâtiment à l’architecture très intéressante. Je cherche toujours un moyen de pénétrer à l’intérieur pour y faire des photos. Impossible malheureusement.

Urbex à Pantin (photo Industriel, Urbain) par Sylvain Courant - tag ourcq canal immeuble port usine hdr Sylvain Courant photomatix urbex abandonné graffiti magasins Pantin tonemapped désafecté Entrepot Urban Exploration generaux ccip

Je vous invite d’ailleurs à consulter mon article sur les bâtiments généraux de Pantin pour d’autres photos :

https://courantphotos.wordpress.com/2012/06/12/batiments-generaux-ccip-pantin/

Si vous aimez ces ambiances, je vous conseille également mon article sur les lieux abandonnés à Paris.