Street photo, demander ou non ?

Publié: 24 juillet 2012 dans Blog, Street photo
Tags:, , , , ,

En fait, j’ai découvert la street photo il y a quelques mois. Complètement par hasard je dois dire. Un tweet m’a conduit vers un e-book traitant de ce sujet. Je ne sais pas pourquoi j’ai téléchargé le pdf et je l’ai dévoré. Je vous mets d’ailleurs le lien vers l’auteur en question :

http://www.85mm.ch/Book/

Je vous invite à visiter son travail si vous ne le connaissez pas. J’aime beaucoup ce qu’il fait.

Je ne sais pas pourquoi j’ai cliqué sur le lien parce que c’est un genre que je ne pratiquais pas du tout, que je ne connaissais qu’à peine, et qui ne m’intéressais pas à priori. Mon domaine de prédilection était plutôt les paysages marins, urbains, champêtres ou autre. Mais l’être humain n’était absolument pas présent sur mes photos. Et cet e-book a été pour moi comme une révélation. Il fallait que je fasse ça, il fallait que j’essaie. Je le sentais au fond de moi. Je n’avais jamais osé. Mais de profonds changements dans ma vie personnelle m’ont aidé à sauté le pas. Je remercie infiniment ma muse pour la confiance qu’elle m’accorde. Et c’est grâce à elle que tout cela est possible maintenant.

Pour en revenir à la street photo, j’ai d’abord procédé comme Thomas Leuthard l’explique. Il fait ses portraits à la volée, sans demander l’avis des gens qu’il photographie. Cette façon de faire a le mérite de conserver le côté naturel du portrait. Les gens ne posent pas. Je mets ici un exemple d’un portrait que j’ai réalisé de cette manière .

Candid

J’aime bien cette image. Mais, j’ai lors du Marathon photo de la Fnac du 21 Juillet 2012, nous avions le thème de la parisienne à traiter. Sur les quais nous rencontrons une bouquiniste qui avait un physique original et qui collait bien au thème. Comme c’était dans le cadre du Marathon il nous fallait lui faire une autorisation. Nous lui avons donc demandé si nous pouvions la prendre en photo. Elle a dit oui avec le sourire et a même été surprise que nous lui demandions son autorisation. Elle nous a expliqué que beaucoup de touristes la prenait en photo sans lui demander. Il s’en ai suivit une petite séance photo portrait, mais surtout, surtout, un échange, un dialogue, une discussion. Au final, c’était une belle rencontre. Voici une des photos issue de la séance.

La Parisienne

L’on peut procéder des deux façons à mon avis. Et dans certaines situations, il est préférable de ne pas demander l’avis de la personne photographiée. Cette image, par exemple, n’aurais pas de sens si j’avais demandé à cette femme si je pouvais la prendre en photo.

Pause Clope

Mais, pour conclure, je dirais que c’est tellement plus enrichissant d’aller vers les gens, écouter leur histoire, échanger avec eux. C’est comme ça que j’ai envie que ça se passe.

Publicités
commentaires
  1. eiffair dit :

    Intéressant article de partage d’expérience.
    Comme toi je débute en street photo (j’ai aussi lu les e-books de Thomas Leuthard) et pour le moment je n’ai fait que des clichés sur le vif, non posés. Le problème avec les photos non posés est qu’il y a pas mal de déchet : soit je n’ose pas, soit je n’ai pas réussi à saisir le moment fugace intéressant. La solution dans ce cas est peut-être de demander l’autorisation et faire un portrait posé.
    En tout cas ton article me donne envie d’essayer, au moins pour avancer dans la pratique.
    Fred.

    • Je suis d’accord, il y a énormément de déchets, heureusement qu’on est en numérique. Il faut être très réactif. Là, on a demandé, mais pas vraiment posé. Je l’ai plus prise en situation dans son environnement au cours de la discussion. Je suis bien content si mon article te donne envie d’essayer. C’est un cap à franchir, c’est difficile. Je ne compte pas les fois où je n’ai pas osé. Mais, ça vaut le coup. Tiens, d’ailleurs, j’a vu que tu avais un X100. T’en ais content pour la street photo ? Je me tâte pour acheter ça.

  2. gnondpomme dit :

    Super cette article, je pense que les deux genres sont complémentaire et que l’on peut mixer un projet 50 strangers où on va demander aux gens et faire des rencontres intéressantes et des sessions plus orientées « sur le vif » … Pour ma part je pense me lancer début septembre dans un projet de portrait d’étranger en demandant au préalable et en essayant d’avoir de belles histoires à raconter …

  3. Je viens aussi d’imprimer le premier des deux e-books, cela a l’ait intéressant.
    En revanche, je viens de regarder ses livres sur Blurb, et là, catastrophe ! L’art de la composition de livres n’est vraiment pas le même que celui de la prise de vues… C’est vraiment dommage.

  4. ESchon dit :

    Attention, le portrait dans la photo de rue est vraiment un genre à part et si l’on doit se poser la question de l’autorisation c’est après avoir pris la photo sur le vif, pas avant, sinon ça n’a pas de sens (pour de la photo de rue bien sûr)

  5. photobach dit :

    Moi aussi je pratique la photo de rue, je trouve cela extraordinaire l’expression que peuvent avoir les gens sans qu’ils ne posent, ce sont des photos plus naturel. Pour ma part je ne demande pas d’autorisation par contre je ne me cache pas lorsque je prends mes photos, les gens me voyent mais ne viennent pas me voir et c’est assez intéressant de capter d
    Leur regard.
    Sinon j’aime bien tes portraits. Avec quelles focales shoot tu? (dit moi si tu es en capteur full frame ou avec coefficient multiplicateur) .

    • L’avantage de ne pas demander est en effet le côté très naturel que ça donne. J’avoue ne pas avoir penser à pratiquer comme toi, sans demander mais en ne se cachant pas. Tu n’as jamais eu de réactions hostiles en faisant comme ça ? Pour te répondre, je shoot soit avec un GF2 + 20mm pancake ( 40mm en 24×36), soit avec un 40D+28-75mm ( capteur APS-C).

      • photobach dit :

        non je n’ai jamais trouvé de gens hostiles. généralement lorsque les gens voient qu’ils sont prient en photo il me dévisage et je leur fais un grand sourire et le plus souvent c’est réciproque.Si la personne vient me voir, je lui expliquerais que je suis photographe amateur et je leur donnerai un carte de visite avec mes coordonné et surtout l’adresse de mon blog (ça fait sérieux). Les gens aiment que l’on les prennent en photos ça les flattes et en France on a cette culture de la photo. Le seul bémol à ne pas demander d’autorisation écrite c’est que je ne peux pas commercialiser mes photo à cause des droits d’auteur.
        tu as de belles focales idéal pour ce genre de photos et avec un GF2 tu reste discret. Je te dis cela car on voit souvent des amateur shooter avec des téléobjectif commençant à 200mm à la façon des paparazzis en se cachant et se mettants à très bonne distance.
        moi j’utilise des vieilles optiques fixes zuiko olympus avec mise au point manuelle (que du bonheur). j’utilise 3 focales une de 35 f2 pour les plan larges, une de 55mm f1,2 celle que j’utilise de plus et une de 135mm f2,8 pour les portraits. Je monte toutes ces optiques sur un vieux 1DS premier du nom (capteur full frame). et vu la taille du boitier je ne passe pas inaperçu (1,1kg).

      • Shooter avec un 200mm ce n’est pas vraiment pas une bonne façon de faire à mon sens. Le GF2 est très bien je trouve pour la street photo. Le fait de sourire y est fait beaucoup je pense, mais j’essaierais aussi comme ça. C’est un bon moyen d’entrer en contact avec les personnes. En plus, j’ai des cartes de visites 😉
        Ils m’ont l’air intéressant ces optiques fixes Zuiko. Ils sont compatibles avec le GF2 ?

      • photobach dit :

        Oui ils sont compatible via une bague d’adaptation

      • C’est super ça. Tu aurais une référence à me conseiller ou il n’y a qu’un seul modèle ?

  6. photobach dit :

    il y a plusieurs marques qui en propose, fait une recherche rapide avec google et tu en trouvera plein. elle se valent toutes, moi j’ai pris les mienne sur ebay et je n’ai pas de souci d’ajustement. il faut compter entre 20 et 30€ la bague.

    • C’est bon je l’ai trouvée et commandée. Merci pour ces infos 😉

      • photobach dit :

        de rien mais tu possède des objectifs zuiko? ou tu vas également en acheter ?

      • Non, je n‘ai pas encore d‘objectifs. Mais ce n‘est pas tres dur à trouver je pense.

      • photobach dit :

        tout dépend de la qualité et l’ouverture souhaiter. pour te donner un ordre d’idée, le moins cher et le plus courant, le 50mm f1,8 coute entre 20 et 50€. un 55mm f1,2 comme celui que je possède ma couté 350€ mais il n’a rien à voir avec le 50mm f1,8. les prix sont surtout fixé en fonction de la rareté et de la qualité de l’optique. une bonne optique va tourner entre 100 et 200€. quand on fouille bien sur le net on peut avoir des bonne surprises comme mon 35mm f2 qui est coté autour des 170€ ne m’est revenu à 55€ et le comble de tout est que ‘est un professionnel qui me l’a vendu. Mon terrain de chasse est le bon coin mais il y a beaucoup d’autre site. bonne recherche par contre pour la bague va voir du coté d’ ebay. tiens moi au courant des tes trouvailles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s